Rosetta : rendez-vous réussi avec la comète 67P Churyumov–Gerasimenko !

Rosetta
La sonde européenne Rosetta a effectué une première mondiale en réussissant un rendez-vous spatial avec la comète 67P Churyumov–Gerasimenko. Si d’autres comètes avaient déjà été étudiées par le passé grâce à des sondes, il ne s’agissait alors que de survols rapides. Rosetta quant à elle, va rester à proximité de 67P/C-G jusqu’à décembre 2015. Actuellement à 100 kilomètres de la comète (mais à 405 millions de kilomètres de la Terre), la sonde va progressivement se rapprocher de son objectif, commençant à étudier ses caractéristiques, pour finalement se mettre en orbite à environ 30 kilomètres d’altitude. Cette phase d’approche permettra en plus de sélectionner un lieu d’atterrissage pour le module Philae qui doit se poser sur la comète en novembre prochain, une autre grande première !
Les comètes sont des agrégats de glace, de poussières, de neige et de roches dont les scientifiques se demandent si elles n’ont pas été en partie à l’origine de l’eau sur la Terre. C’est pour répondre à cette question et à bien d’autres que Rosetta a été lancée en 2004.
Le musée de l’Air et de l’Espace suit la mission Rosetta. Après la conférence d’Alejandro Blazquez du 21 juin (les rendez-vous astro-espace du musée), et les Nuits des étoiles du 1er et 2 août dernier, rendez-vous au musée le 11 novembre prochain pour l’atterrissage du module Philae sur la comète. © Photo: ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA

Trois pilotes – Une guerre #3p1w

3p1w
La propagande de chacun des pays belligérants a fait des pilotes de chasse de la Première Guerre mondiale de véritables chevaliers du ciel, des pionniers et des héros. Mais était-ce la réalité ? Comment un homme devenait-il pilote ? Par quelles expériences de guerre devait-il passer ? Quelle perception avait-il de son environnement ?

Le musée de l’Air et de l’Espace – Aéroport de Paris – Le Bourget, associé au Royal Air Force Museum à Londres et au Militärhistorisches Museum der Bundeswehr, Musée de l’Histoire Militaire sur le site de l’aérodrome de Berlin – Gatow veulent restituer une part de la vie de trois soldats qui ont combattu lors de la Première Guerre mondiale. Ils le font à travers un projet commun : « Trois pilotes – Une guerre ».

Les trois aviateurs sont Jean Chaput, Français, Bernard Rice, Britannique et Peter Falkenstein, Allemand. Ce projet trouve sa matière dans les lettres écrites par ces combattants et que ces trois musées entendent publier précisément 100 ans après la date de leur écriture. Elles seront complétées par d’autres documents personnels ainsi que par des objets appartenant aux collections de ces musées.

Ce projet en ligne est en résonance avec les expositions actuellement proposées par ces musées qui abordent la Première Guerre mondiale dans le cadre des commémorations de son centenaire (exposition temporaire la Grande Guerre des aviateurs, du 5/10/2014 au 25/01/2015 au musée de l’Air et de l’Espace).

Voir le site dédié à 3P1W | Plus d’infos sur le projet | La Grande Guerre des aviateurs.

Rénovation de la façade du musée

travaux-facade-museeairespace
A l’étude depuis plusieurs années, les travaux de rénovation de la façade Est de l’ancienne aérogare Labro de 1937 ont commencé. Les échafaudages sont en cours de montage depuis hier, et les trois statues centrales sont en train d’être déposées. Après la signalétique devant le parking, c’est au tour du bâtiment de faire peau neuve ! Ces travaux de réfection de grande ampleur dureront plus d’un an. A suivre… Plus d’infos sur la rénovation du musée. © Photos XD.
travaux-depose-statues-museeairespace

Hélicoptère hybride X3 : installation dans le hall Concorde

helicoptere-x3-hybride
A la fin de sa campagne d’essais, Airbus Helicopters a stocké le X3, prononcer [X-cube], démonté en sous-éléments sans moteur ni transmission. Acheminé vers les ateliers du musée de l’Air et de l’Espace (situés à Dugny), il a été remonté puis tracté pour être exposé dans le hall Concorde (il y est visible depuis le 17 juin). © Photo XD.
Voici la vidéo du remontage et de l’installation de l’appareil en exposition :

Retrouvez aussi de belles images du X3 sur le site d’Airbus : le X3 | Record de vitesse du X3. Enfin, Monsieur Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a honoré le musée de sa présence hier soir, lors de la cérémonie d’inauguration de l’arrivée du X3 dans le hall. Retrouvez son discours sur le site Internet du Ministère. Plus d’infos sur le X3.

Des anneaux sur un astéroïde

asteroide-museeairespace
Deux anneaux ont été découverts autour d’un astéroïde nommé Chariklo. Cette découverte a de quoi étonner les astronomes car jusqu’ici, on ne connaissait des anneaux qu’autour des quatre planètes géantes gazeuses (Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune). Ceux de Saturne étant les plus faciles à observer et permettent d’ailleurs de reconnaître facilement la planète. On pensait donc les anneaux réservés aux astres assez grands. Or, Chariklo, qui évolue entre les orbites des géantes gazeuses, ne fait que 250 kilomètres de diamètre environ à comparer aux 60.000 kilomètres de Saturne. Il s’agit donc du plus petit corps connu à posséder des anneaux. Ils pourraient résulter d’un choc entre l’astéroïde et un autre objet du système solaire. Pour en savoir plus, découvrez les astéroïdes et les autres astres du système solaire au planétarium du musée de l’Air et de l’Espace avec la séance : Voyage dans le système solaire. © Photo ESO/L. Calçada/Nick Risinger (skysurvey.org). Illustration en video sur esa.org.

Lancement de la Porsche Macan sous les ailes de Concorde

porsche-macan-01
Jeudi 3 avril, le Centre Porsche Roissy et ses partenaires ont organisé une soirée de lancement de la nouvelle Porsche Macan dans le hall Concorde. A avion de prestige, véhicule de prestige ! Le Centre Porsche de Roissy rêvait depuis longtemps de mettre en place ce type d’évènement sous les ailes des supersoniques, Lire la suite

Des poissons dans l’espace

Même si nos visiteurs d’hier ont pu apercevoir des images de poissons dans le hall de la conquête spatiale, l’installation d’un aquarium au musée de l’air et de l’espace était bien évidemment un (petit) poisson d’avril. D’ailleurs que viendrait faire un aquarium dans un hall consacré aux activités spatiales ? Rien à priori ! Pourtant, un tel appareillage existe à bord du module japonais Kibo de la station spatiale orbitale (ISS). Il a permis notamment  d’étudier l’atrophie musculaire et la dégradation osseuse avec des médakas, poisson bien connus des aquariophiles. Plus d’infos sur Futura Sciences | Ou sur le site de la NASA | Et pour aller plus loin sur cette expérience.

Un aquarium au musée de l’air et de l’espace

Thomas_Pesquet_museeairespace
Le musée de l’air et de l’espace s’est doté de son premier aquarium géant. Installé au rez-de-chaussée du hall de l’espace, il n’accueille aujourd’hui qu’un pensionnaire en attendant que d’autres astronautes le rejoignent. Par sa taille et ses cavités en sous sol, le hall de la conquête spatiale s’est avéré être le lieu idéal pour cette implantation. En effet, les astronautes doivent régulièrement pratiquer des activités sportives afin d’éviter l’atrophie musculaire. Dans ce nouveau bassin, ils pourront pratiquer différents sports comme le football ou le basket, et également s’entraîner pour préparer leur sorties extra-véhiculaires. Avant d’être un astronaute dans l’espace, il faut savoir être un poisson dans l’eau ! Photo : Thomas Pesquet, le prochain français dans l’espace, à l’entraînement dans une piscine à Houston. © ESA/NASA.

Samedi, visite de l’ancienne aérogare et de la galerie d’art Gagosian (open your art !)

Salle des huit colonnes
Le Comité du Tourisme de Seine-Saint-Denis vous propose la visite d’un joyau de l’art-déco (l’ancienne aérogare restaurée de l’aéroport de Paris-Le Bourget où est installé le musée de l’Air et de l’Espace), ainsi que de la galerie d’art Gagosian (bâtiment industriel des années 50, réhabilité avec l’aide de l’architecte Jean Nouvel). La visite se déroulera samedi 22 mars de 14h à 16h sur l’Aéroport de Paris-Le Bourget (entrée : 10€). Plus d’infos et réservation. © Photo F.Gébus.

Aller sur la Lune en avion

Avion devant Lune, Ciel et Espace
Il est impossible de se rendre sur la Lune en avion, leurs ailes nécessitant la force de l’air pour voler. Ce n’est pourtant pas ce que semble montrer beaucoup de photographies d’avion de ligne devant notre satellite naturel. La capture de cette furtive rencontre d’un avion passant devant le disque sélène n’est due qu’à l’habileté et à la patience du photographe. Une photo à mi-chemin entre l’air et l’espace, une invitation au voyage vers la Lune, auquel le musée de l’Air et de l’Espace vous a convié à l’occasion de ce mois lunaire qui se clôture aujourd’hui. Merci de nous avoir suivi tous les jours depuis un mois. Voir tous les articles du mois lunaire. © Photo Ciel et Espace | Challenge amateur | Tous les challenges.