7e journée suborbitale du Défi Aérospatial Etudiant : prix spécial des Partenaires pour l’équipe Arts & O’Space de l’ENSAM d’Angers

journee-suborbitale-defi-aerospatial-etudiant
Le mardi 24 juin 2014 a eu lieu au musée de l’Air et de l’Espace la 7e journée suborbitale du Défi Aérospatial Etudiant. Il s’agissait pour des équipes d’étudiants de présenter leurs travaux autour d’un projet de véhicule suborbital habité. Cette année, le prix spécial des partenaires a été remis par madame Catherine Maunoury, directrice du musée, à l’équipe Arts & O’Space de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers d’Angers. Ce prix récompense leur travail sur un projet de moteur pour le véhicule suborbital. Ce défi est organisé par Airbus Group, Dassault, l’ESA, le GIFAS, Safran, Thalès et le musée de l’Air et de l’Espace sous l’égide de l’Astronaute Club Européen. © Photo VP.

Des poissons dans l’espace

Même si nos visiteurs d’hier ont pu apercevoir des images de poissons dans le hall de la conquête spatiale, l’installation d’un aquarium au musée de l’air et de l’espace était bien évidemment un (petit) poisson d’avril. D’ailleurs que viendrait faire un aquarium dans un hall consacré aux activités spatiales ? Rien à priori ! Pourtant, un tel appareillage existe à bord du module japonais Kibo de la station spatiale orbitale (ISS). Il a permis notamment  d’étudier l’atrophie musculaire et la dégradation osseuse avec des médakas, poisson bien connus des aquariophiles. Plus d’infos sur Futura Sciences | Ou sur le site de la NASA | Et pour aller plus loin sur cette expérience.

L’Espace et la plume, parrainé par Jean-Loup Chrétien


Dimanche 30 mars
, de 13h30 à 18h, participez au rassemblement « d’auteurs spatiaux » (auteurs qui publient ou ont publié des livres sur la conquête spatiale) – d’actualité, historiques ou imaginaires -, des romans de science-fiction ou des bandes dessinées. Vous pourrez rencontrer des auteurs, participer à des séances de dédicaces, voir une exposition sur Jules Verne, et assister à des mini-conférences et une table ronde. Il y aura aussi des animations : le camion d’animation du CNESle Spatiobus – et des démonstrations de scaphandre martien et de drones. Rendez-vous à la Maison de l’Environnement et du Développement durable de l’aéroport Paris-Orly. Accès libre et gratuit. Plus d’infos sur cet évènement.

Conjonction et occultation lunaires


Lorsque deux astres se rapprochent dans le ciel, on parle de conjonction. Si l’un d’eux vient entièrement cacher l’autre, on parle d’occultation. La Lune étant l’astre le plus proche de nous, son mouvement apparent est plus rapide, et sa taille dans le ciel plus importante que la plupart des autres astres. Des conjonctions – et parfois même des occultations – entre la Lune et une planète se produisent donc fréquemment. Il y a quelques jours, un astronome amateur a observé (et filmé) le phénomène depuis l’Australie : la Lune a occulté la planète Saturne, nous permettant de découvrir un magnifique spectacle céleste d’une Lune de 1.735 kilomètres de diamètre occultant une planète de 60.000 kilomètres de diamètre !

Missions Apollo : en voiture sur la Lune !


Lors des missions Apollo 15, 16 et 17, les astronautes emportèrent avec eux un véhicule : le Lunar Roving Vehicle. Capable d’atteindre une vitesse de pointe supérieure à 10 km/h, cette « jeep » lunaire avait surtout pour but d’augmenter la distance parcourue par les astronautes sur le sol lunaire. L’équipage d’Apollo 17 pu ainsi s’éloigner à plus de sept kilomètres du module lunaire, parcourant près de 36 kilomètres lors de leurs trois sorties. Pour John Young, commandant de la mission Apollo 16, ce sera l’occasion de s’offrir un petit moment de conduite sportive lunaire. En raison des encombrants gants de la combinaison lunaire, la conduite s’effectuait avec un « manche à balai » beaucoup plus pratique à appréhender qu’un volant classique ! Les trois exemplaires sont malheureusement restés sur la Lune…

A qui appartient la Lune ?

Lune gibbeuse ascendante
Selon le traité de l’Espace, il s’agit d’une zone internationale n’appartenant donc à personne. Les Etats-Unis ou l’Union soviétique n’ont d’ailleurs jamais revendiqué les territoires où leurs sondes se sont posées. Cela n’a pas empêché nombre de déclarations de possession plus ou moins farfelues. Parmi elles figure celle de Jenaro Gajardo Vera. Cet avocat chilien, déçu de n’avoir pas pu être admis dans le Social Club de la ville de Talca (car n’ayant pas de propriété foncière), a décidé de déclarer la Lune comme sienne. Sa déposition, conforme au droit chilien de l’époque, et enregistré devant notaire précise : « Jenaro Gajardo Vera, est propriétaire, depuis au moins 1857, joignant à ses possessions actuelles, celle de ses ancêtres, le corps céleste, seul satellite de la Terre, avec un diamètre de 3475,99 kilomètres, sous le nom de Lune, et dont les limites sont, en raison de l’aspect sphérique du-dit corps, le nord, le sud, l’est et l’ouest, dans l’espace ». Il a bien évidemment été admis dans le Social Club… Plus d’info sur le mois lunaire et les vacances d’hiver au musée. © Photo XD.

Parfois, la Lune semble plus grosse

Taille de la Lune
Vous avez sûrement tous remarqué que la Lune est plus grosse lorsqu’elle est plus proche de l’horizon. Il s’agit pourtant d’un effet d’optique. Le diamètre apparent de notre satellite naturel a en effet été mesuré : il ne varie pas en fonction de la hauteur de la Lune au-dessus de l’horizon ! La différence viendrait de notre cerveau qui aurait des difficultés à percevoir le bon diamètre lorsque la Lune est haute dans le ciel ou à évaluer sa distance lorsqu’elle est basse sur l’horizon, amenant cette confusion quant à sa taille. La distance Terre-Lune variant néanmoins, la Lune paraît par moment plus grande à l’apogée (au plus prêt de la Terre) et moins au périgée. Mais cela n’a rien à voir avec sa hauteur sur l’horizon. Plus d’info sur le mois lunaire et les vacances d’hiver au musée. © Photo JPL-USGS-NASA.

Quelle heure lunaire est-il ?

Heure lunaire
Les levers et couchers du Soleil dictent notre quotidien, créant un rythme familier à l’être humain. A tel point qu’on imagine difficilement qu’il puisse exister des jours différents. Pourtant, si nous vivions sur la Lune, nous verrions le Soleil dans le ciel pendant un jour lunaire, soit environ quatorze de nos jours terrestres ! Et même chose pour la nuit. Et ceci quelle que soit la période ou l’endroit où nous nous trouverions sur la Lune ! De quoi profiter de magnifiques Soleil de minuit. Même si en réalité, c’est le concept même d’heure qu’il faudrait redéfinir. L’heure lunaire ne serait en effet plus l’heure terrestre. Plus d’info sur le mois lunaire et les vacances d’hiver au musée. © Photo NASA GSFC from greenbelt MD USA.

Record de distance battu pour véhicule lunaire

Lunokhod
Le Rover Opportunity qui se trouve actuellement sur Mars a battu en mai dernier le record de la plus longue distance parcourue par un véhicule américain sur le sol d’un autre astre que la Terre, avec un peu plus de 37 km en neuf ans. Le précédent record était détenu par l’équipage d’Apollo 17 et leur Jeep lunaire en 1971. Mais le record international est toujours détenu depuis 1973 par le Lunokhod 2 soviétique avec 42 km parcourus en un peu moins de 5 mois. Les Lunokhod sont les premiers astromobiles (ou Rover) de l’histoire, c’est-à-dire des véhicules capables de se déplacer sans pilote sur un sol extraterrestre. Vous retrouverez une maquette du Lunokhod 1, la « poussette lunaire » dans le hall de la conquête spatiale | Plus d’info sur le mois lunaire et les vacances d’hiver au musée. © Photo XD.

Un petit pas pour… Qu’a dit Neil Armstrong en posant le pied sur la Lune ?


Savez-vous ce qu’a dit Neil Armstrong en posant le pied sur la Lune ? Un petit pas pour l’homme, un grand bond pour l’humanité ? Pas tout à fait. Il a affirmé (et des enregistrements tendraient à le prouver) avoir dit : « Un petit pas pour UN homme, un bond de géant pour l’humanité ». Un petit article qui fait toute la différence, car « l’homme » peut être compris comme un synonyme d’être humain et donc d’humanité. Or, c’était son simple pas d’homme ordinaire que voulait souligner Neil Armstrong. Plus d’info sur le mois lunaire et les vacances d’hiver au musée.