Tentative de réveil de Philae sur la comète « Tchouri »

philea-museeairespace
Depuis le jeudi 12 mars, les équipes de l’ESA et du CNES tentent de contacter le module Philae qui a atterri le 12 novembre dernier sur la comète 67P Churyumov/Gerasimenko, plus connu sous le surnom de « Tchouri ». Après trois jours de travail sur le sol cométaire, Philae s’est mis en sommeil en raison du manque  d’énergie solaire pour alimenter ses panneaux et ainsi recharger ses batteries.
La comète se rapprochant du Soleil, les ingénieurs espèrent que l’atterrisseur reçoit dorénavant assez d’énergie pour se réveiller et ainsi nous transmettre de nouvelles données. L’orbiteur de la mission Rosetta qui continue à étudier « Tchouri » depuis le mois d’août 2014 tente donc d’entrer en communication avec Philae.
Philea, la maquette dynamique exposée au musée depuis la mi-novembre, est repartie quant à elle pour une cure de jouvence. Son retour dans le hall de l’espace est prévu pour début mai.
L’exposition sur les comètes et le film de la réalisation de Philea est toujours visible dans le hall de la conquête spatiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>