Rosetta : rendez-vous réussi avec la comète 67P Churyumov–Gerasimenko !

Rosetta
La sonde européenne Rosetta a effectué une première mondiale en réussissant un rendez-vous spatial avec la comète 67P Churyumov–Gerasimenko. Si d’autres comètes avaient déjà été étudiées par le passé grâce à des sondes, il ne s’agissait alors que de survols rapides. Rosetta quant à elle, va rester à proximité de 67P/C-G jusqu’à décembre 2015. Actuellement à 100 kilomètres de la comète (mais à 405 millions de kilomètres de la Terre), la sonde va progressivement se rapprocher de son objectif, commençant à étudier ses caractéristiques, pour finalement se mettre en orbite à environ 30 kilomètres d’altitude. Cette phase d’approche permettra en plus de sélectionner un lieu d’atterrissage pour le module Philae qui doit se poser sur la comète en novembre prochain, une autre grande première !
Les comètes sont des agrégats de glace, de poussières, de neige et de roches dont les scientifiques se demandent si elles n’ont pas été en partie à l’origine de l’eau sur la Terre. C’est pour répondre à cette question et à bien d’autres que Rosetta a été lancée en 2004.
Le musée de l’Air et de l’Espace suit la mission Rosetta. Après la conférence d’Alejandro Blazquez du 21 juin (les rendez-vous astro-espace du musée), et les Nuits des étoiles du 1er et 2 août dernier, rendez-vous au musée le 11 novembre prochain pour l’atterrissage du module Philae sur la comète. © Photo: ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA

Trois pilotes – Une guerre #3p1w

3p1w
La propagande de chacun des pays belligérants a fait des pilotes de chasse de la Première Guerre mondiale de véritables chevaliers du ciel, des pionniers et des héros. Mais était-ce la réalité ? Comment un homme devenait-il pilote ? Par quelles expériences de guerre devait-il passer ? Quelle perception avait-il de son environnement ?

Le musée de l’Air et de l’Espace – Aéroport de Paris – Le Bourget, associé au Royal Air Force Museum à Londres et au Militärhistorisches Museum der Bundeswehr, Musée de l’Histoire Militaire sur le site de l’aérodrome de Berlin – Gatow veulent restituer une part de la vie de trois soldats qui ont combattu lors de la Première Guerre mondiale. Ils le font à travers un projet commun : « Trois pilotes – Une guerre ».

Les trois aviateurs sont Jean Chaput, Français, Bernard Rice, Britannique et Peter Falkenstein, Allemand. Ce projet trouve sa matière dans les lettres écrites par ces combattants et que ces trois musées entendent publier précisément 100 ans après la date de leur écriture. Elles seront complétées par d’autres documents personnels ainsi que par des objets appartenant aux collections de ces musées.

Ce projet en ligne est en résonance avec les expositions actuellement proposées par ces musées qui abordent la Première Guerre mondiale dans le cadre des commémorations de son centenaire (exposition temporaire la Grande Guerre des aviateurs, du 5/10/2014 au 25/01/2015 au musée de l’Air et de l’Espace).

Voir le site dédié à 3P1W | Plus d’infos sur le projet | La Grande Guerre des aviateurs.

Quand les Ailes de la Ville sont à l’honneur sur Télématin


La rubrique « Une autre école » animée par Anissa ARFAOUI de Télématin a réalisé un reportage diffusé le samedi 19 juillet dernier. Ce reportage est centré sur la restauration du Bermuda au service de l’insertion professionnelle des jeunes. L’émission a été réalisée sous la houlette de Catherine MAUNOURY, directrice du musée et la participation de Yamine, encadrant des Ailes de la Ville. Associés au reportage, les jeunes ont mis en lumière leur travail sur l’hydravion Bermuda dans le cadre de leur parcours de préapprentissage. Bravo à Catherine d’avoir mis en valeur clairement l’apport du musée solidaire et utile aux populations riveraines. Bravo aux artistes des Ailes de la Ville, les jeunes et Yamine, qui a pris des airs de « Georges CLOONEY Junior »…
Rachid BRADAÏ, Directeur des Ailes de la Ville.
Plus d’infos sur Les Ailes de la Ville | Lien vers la vidéo de Télématin.

Rénovation de la façade du musée

travaux-facade-museeairespace
A l’étude depuis plusieurs années, les travaux de rénovation de la façade Est de l’ancienne aérogare Labro de 1937 ont commencé. Les échafaudages sont en cours de montage depuis hier, et les trois statues centrales sont en train d’être déposées. Après la signalétique devant le parking, c’est au tour du bâtiment de faire peau neuve ! Ces travaux de réfection de grande ampleur dureront plus d’un an. A suivre… Plus d’infos sur la rénovation du musée. © Photos XD.
travaux-depose-statues-museeairespace